Fullscreen
Loading...
 

Innovation, apprentissage et co-évolution

La nouveauté s’exprime dans les systèmes complexes de plusieurs façons, par émergence d’entités et de catégories nouvelles, par modification des processus d’interaction, par des changements de leurs échelles de temps et d’espace, par des transformations de leur dynamique. La question centrale est de savoir si les modalités du changement sont comparables quand on passe des systèmes naturels ou artificiels aux systèmes sociaux. Un premier défi consiste à identifier les conditions dynamiques favorables à l’innovation. L’innovation est-elle toujours associée à des sauts, des ruptures ou des bifurcations, ou peut-elle surgir de tendances plus régulières ? Quels processus sont à l’origine des cycles d’innovation observables ? Un second défi est de déterminer dans quelle mesure on observe une accélération de la fréquence des innovations au cours du temps. Un troisième défi consiste à faire la part des intentions et de la réflexivité pour l’innovation dans les systèmes sociaux, et de comprendre les effets en retour des apprentissages sur l’individualité cognitive.


Grands défis:

  • Les conditions dynamiques de l’innovation.
  • La fréquence des innovations.
  • Innovation et cognition.

1.Les conditions dynamiques de l’innovation

L’innovation peut-elle seulement s’analyser ex-post, ou peut-on la prévoir, à partir de quels indicateurs et de quelles variables explicatives ? Les signes annonciateurs du changement se situent-ils dans un régime particulier de la dynamique du système, par amplification des fluctuations autour d’une trajectoire, par intensification de processus préexistants, ou par le passage de variations quantitatives à des transformations qualitatives ? Comment l’innovation réussit-elle à se faire accepter, en s’insérant dans les structures préexistantes ou en les remplaçant, en induisant d’autres modifications de ces structures pour se les rendre compatibles ? Quelles relations s’établissent entre les nouveaux artefacts, les nouvelles fonctionnalités et les nouvelles pratiques qui les mettent en œuvre ? Comment expliquer la formation d’ensembles d’innovations nombreuses qui déterminent l’observation de grands cycles dans l’évolution ?

2. La fréquence des innovations

Certaines analyses mettent en avant l’idée d’une accélération de la fréquence de production des innovations, notamment à la faveur des révolutions techniques et de la société de l’information. Cette observation correspond-elle à une réalité ou à une illusion ? Répondre à cette question implique une définition rigoureuse de l’innovation, et de la mesure des intervalles de temps qui en déterminent la fréquence. Comment construire des temps de référence qui soient pertinents pour caractériser les rythmes d’apparition, de succession et de co-présence des innovations ? En particulier, faut-il se fier au temps des horloges ou imaginer d’autres mesures du temps social ?

3. Innovation et cognition

Les sociétés construisent et assimilent des innovations qui concernent aussi bien les artefacts qu’elles produisent, que leurs propres pratiques et les institutions qu’elles créent. Peut-on comprendre les dynamiques sociales de l’innovation sans faire appel à la réflexivité et à l’intentionnalité des individus et des collectifs? L’innovation dans les sociétés est-elle en continuité ou en rupture par rapport à l’évolution biologique ? Le fait que l’invention soit ciblée, que la sélection de l’innovation soit guidée, que les processus d’apprentissage et d’acceptabilité passent par des régulations juridiques, économiques ou culturelles introduit-il des caractéristiques et des effets différents pour l’innovation dans les sociétés ? Dans ces processus, peut-on identifier des milieux et des réseaux sociaux ou des espaces géographiques plus favorables à l'innovation, ou porteurs d'innovation? Comment s’expriment les interactions entre innovation et cognition des individus ? Le contrôle social sur l’innovation peut-il s’exercer jusqu’aux transformations biologiques ?

Nous vous invitons à commenter cette page. Pour cela, il vous faut au préalable vous connecter. Si vous n'avez pas de login, en obtenir un vous prendra 10 secondes.